Découverte de l’extrême nord du Vietnam

Après plus d’une semaine au cœur de la civilisation, nous partons à la rencontre des montagnes de l’extrême nord du Vietnam, de ses rizières et de ses populations locales. Contrairement à la région de Sapa, parfois critiquée pour sa popularité touristique, Hà Giang demeure largement inexplorée et reste probablement la région la plus reculée du pays.

Pour s’y rendre il n’y a pas grand choix : on doit embarquer dans un bus de nuit qui parcourt près de 300 km en 7 heures sur des routes grossièrement bétonnées. Pendant le trajet, les coups de klaxon incessants du chauffeur rendent le sommeil difficile à trouver. Nos corps valsent sur les couchettes au rythme des virages, des trous et des bosses…

Une fois dans la ville d’Hà Giang, capitale de la province du même nom, nous devons louer un deux-roues pour continuer notre route vers les montagnes. Le parcourt consiste à faire une boucle d’environ 350 km pour rejoindre la frontière chinoise et revenir à notre point de départ, soit environ 4 jours de route en prenant notre temps! Nous enfourchons un scooter semi-automatique 125 cc et nous partons à l’aventure!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Depuis à peine dix ans, la spécificité géologique de la région a été reconnue, lui devant le prestigieux titre d’UNESCO Global Geopark. Dès lors, la province a connu un mini-boom touristique et économique. Composé d’environ 60% de calcaire, le plateau de Dong Van offre des paysages uniques et spectaculaires formés de hautes montagnes bleues et de profonds canyons verts. Un peu partout, des rochers noirs semblent pousser du sol.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En plus de sa spécificité géologique, le plateau est habité de 17 minorités ethniques, créant ainsi un héritage culturel unique au monde.

Depuis sa reconnaissance à l’échelle mondiale, cet endroit n’a cessé d’attiré un nombre grandissant de touristes, principalement locaux venus d’Hanoi et d’Ho Chi Minh pour admirer fièrement une des beautés de leur pays. Depuis peu, une tour d’où flotte le drapeau vietnamien a même été érigé sur la frontière chinoise, signe d’une souveraineté finalement acquise après des siècles de résistance.

Sur la route, les enfants nous gratifient d’un ‘’ello!’’, heureux de voir des blancs et fiers de pouvoir nous saluer dans ‘’notre’’ langue! Les touristes étrangers sont rares; tous à moto, ils sont venus chercher leur dose d’aventure et de paysages grandioses. Heureusement pour nous, l’état des voies de circulation s’est considérablement amélioré depuis les dernières années et nous permet de rouler avec un semblant de sécurité sur ces routes sinueuses à flan de montagnes, parfois à moins d’un mètre du précipice…  Nous gardons donc une allure moyenne de 30 km/h et klaxonnons à chaque virage pour indiquer notre présence. Pour ne pas prendre de risques inutiles, nous arrêtons sur le bas-côté pour laisser passer les quelques bus et camions que nous croisons, généralement roulant à vive allure…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En plus des sensations fortes de la conduite et d’un sentiment de liberté poussé à son paroxysme, les paysages que nous croisons nous coupent le souffle. La profondeur des canyons, au fond desquels coulent des rivières vert de jade ou bleu turquoise, nous donne le vertige.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les montagnes sont hachurées par les cultures en terrasse. Au cours des siècles, les populations locales ont perfectionné l’art d’aménager le relief. Les pentes abruptes ont été transformées en terres cultivables, semblant parfois défier la gravité tant les dernières terrasses s’approchent du précipice de falaises hautes de plusieurs centaines de mètres!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Même dans des terres aussi reculées, nous rencontrons les vestiges d’une présence coloniale. Dans une belle vallée, nous trouvons une petite merveille architecturale marquée par l’empreinte de l’histoire : le palais fortifié de Vuong Chinh Duc, ancien roi des Hmong. Cette grande demeure de bois et de pierres a été construite par les colons français pour acheter la servitude du souverain de ces terres éloignées.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une centaine de kilomètres plus loin, la ville de Dong Van est surplombée d’une citadelle offrant une superbe vue sur la vallée et ses cultures en terrasse qui dessinent des formes géométriques irrégulières aux multiples nuances de verts. D’en haut, les rizières labourées par des outils de bois tractés à la force des buffles rappellent les écailles d’un poisson.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur le bord de la route, on croise des femmes de tous âges vêtues de couleurs vives portant sur leurs dos des paniers d’osier tressés. Les plus vieilles d’entre elles ont le corps meurtri, parfois cassé en deux par les années et le poids du fardeau. Nous avons la chance de nous trouver à Dong Van un dimanche, cela nous permet d’assister à un superbe mélange d’ethnies et de couleurs descendues des montagnes vers la métropole locale pour vendre et acheter légumes, céréales, racines, vêtements, épices, animaux vivants… On se presse et on se bouscule car il faut partir tôt pour être de retour au village avant la nuit. Je dois me courber pour ne pas m’accrocher dans les fils et les toiles qui forment le toit de ce marché. Ici, je fais en moyenne une tête de plus que les hommes, deux de plus que les femmes!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quelques heures plus tard, nous les voyons remonter dans leurs montagnes, chargés de leurs achats, par des sentiers abrupts fréquemment détruits par les intempéries.

En résumé, cette expérience fût incroyablement dépaysante et valait tous les efforts pour s’y rendre. Nous sommes conscients que nos photos ne pourront jamais traduire le sentiment d’immensité que l’on a pû ressentir sur ces routes ni même la sensation d’isolement au contact de population encore épargnées du monde civilisé que l’on connait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

2 thoughts on “Découverte de l’extrême nord du Vietnam

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s